Réunion des Publicitaires Eco-Socio-Innovants

eco socio innovants2 300x291 Réunion des Publicitaires Eco Socio Innovants

Créé en 2008 par une dizaine de publicitaires soucieux de promouvoir une communication plus responsable et décidés à lutter contre le greenwashing, le collectif des Publicitaires Eco-Socio-Innovants a organisé une conférence-débat ouverte à tous le 11 juin dernier à Paris.

Devant environ 150 personnes, la matinée a commencé par un débat sur le thème « Comment peut-on encore aimer la pub ? ». Autour de la table, des intervenants issus d’horizons variés, comme par exemple François Brune du Monde Diplomatique, Jacques-Olivier Barthes du WWF, Carine Evano Negroni de Nature et Découvertes, ainsi que plusieurs agences de communication. Les discussions ont mis en lumière la nécessité de faire évoluer les métiers de la communication en y intégrant davantage de déontologie et de responsabilité sociale, afin de mieux s’adapter aux nouveaux modes de vies et de consommation du public.

Daniel Luciani de l’agence Icom a ensuite expliqué les 4 piliers de la publicité verte et éthique, qui permettent de concilier l’intérêt de l’annonceur et celui de son environnement au sens large : l’imaginaire vrai, qui s’appuie sur les spécificités réelles du produit ; l’empreinte immatérielle positive, qui contribue à faire évoluer positivement les mentalités et les comportements ; l’homme multidimensionnel, à la fois consommateur, citoyen, salarié, riverain, etc ; et enfin l’éco-conception systématique de la communication pour réduire ses impacts environnementaux. Ces 4 piliers s’accompagnent de 3 principes : conscience, cohérence et bon sens.

Puis Alexandre Pasche de l’agence Eco&Co a présenté le manifeste des Publicitaires Eco-Socio-Innovants, qui comprend 9 points, parmi lesquels le fait de ne pas travailler sur une communication responsable si elle est destinée à une marque elle-même irresponsable, de ne pas faire de surpromesses basées sur des peurs infondées, ou encore de n’utiliser des arguments écologiques que s’ils s’appuient sur des preuves objectives.

La dernière partie de la réunion s’est déroulée sous forme de « barcamp », des présentations courtes et simultanées faites en petits groupes et permettant de découvrir plusieurs initiatives innovantes en matière de communication responsable. Le tout dans une ambiance conviviale et propice aux échanges !

Plus d’infos : http://publicitairesvsecoblanchiment.ning.com/

Ecrire un commentaire

Recherche

Abonnez-vous


RSS

Twitter

Facebook

Articles Populaires