La récup’ est à la mode

opé récup chaussures La récup’ est à la mode

Nous avons tous dans nos placards des objets divers et variés que nous n’utilisons plus depuis bien longtemps… Cela n’a pas échappé à certaines marques, et constitue même depuis quelques temps un thème très en vogue pour des opérations marketing ! Petit tour d’horizon de quelques opérations récentes, et conseils pour en faire de vrais outils de marketing responsable.

 

_

La collecte de vêtement de La Halle

Depuis 6 ans, l’enseigne de textile La Halle organise chaque année en partenariat avec Le Relais, membre d’Emmaüs France, une grande collecte nationale de vêtements. Pendant la durée de l’opération, les magasins participants reçoivent à tour de rôle la visite du camion de collecte, et un stand spécial est installé pour accueillir le public. Chacun peut alors faire peser ses sacs de vieux vêtements, et obtenir en échange un bon de réduction de 5€ pour 3kg de textiles donnés, à valoir sur des achats en magasin. En juin 2011, ce sont près de 180 tonnes de vêtements qui ont ainsi pu être données au Relais grâce à cette opération. La Halle relaie également l’opération sur son site web, en expliquant les avantages environnementaux et sociaux qui peuvent être générés lorsqu’on prend la peine de donner une seconde vie à ses vêtements.

La Halle aux Chaussures, une autre enseigne du groupe Vivarte, a de son côté installé de manière permanente dans ses magasins des conteneurs de collecte de chaussures, qui sont là encore récupérées par l’association Le Relais.

opé collecte La Halle 300x208 La récup’ est à la mode

 

__

_

_

_

_

_

_

-

M&S invente le shwopping

Marks Spencer schwopping 293x300 La récup’ est à la mode

En traversant la Manche, on trouve également ce genre d’initiative, par exemple chez Marks&Spencer, qui vient de lancer une nouvelle mode et un nouveau mot : le « shwopping » ! Il s’agit en réalité d’un mix entre « shopping » et «swapping », avec pour objectif d’inciter les clients à rapporter leurs vieux vêtements en magasin tout au long de l’année, pour éviter qu’ils ne finissent dans une décharge. Peu importe leur marque, Marks&Spencer récupère le tout pour en faire don à l’ONG Oxfam. Les vêtements, suivant leur état, seront ensuite revendus par l’association ou transformés en isolant.

_

Le vide dressing du BHV

Vide dressing BHV 300x264 La récup’ est à la mode

Dans l’un des magasins parisiens du BHV, c’est une mécanique un peu particulière qui a été testée l’année dernière avec succès, et renouvelée cette année : en effet, l’opération « Le Vide Dressing du Bazar » proposait bien aux clientes d’amener leurs vêtements d’occasion, mais cette fois-ci pour les revendre en magasin lors d’une journée spéciale. On était donc dans un mix entre l’opération promotionnelle classique et l’expérimentation d’un nouveau système de consommation collaborative.

_

-

Videz vos placards à vaisselle

En mai 2012, la Confédération des Arts de la Table a mis en place une opération transversale, relayée par de nombreuses marques opérant dans ce secteur. Intitulée « Videz vos placards ! », elle invitait le grand public à rapporter sa vieille vaisselle dans un des 500 magasins partenaires. Pour chaque kilo rapporté, les participants pouvaient obtenir un bon de réduction de 5€ à valoir sur des achats de vaisselle neuve auprès des marques participantes. La vaisselle collectée a été offerte à la Croix-Rouge, pour être ensuite vendue ou donnée aux plus démunis.

 promo videz vos placards 300x174 La récup’ est à la mode

 

Les journées du recyclage d’Orange

Les opérateurs de téléphonie mobile se sont également lancés dans ce type d’opération. Orange a par exemple organisé ses « Journées du recyclage », pendant lesquelles les clients sont incités à rapporter leur vieux téléphone portable en magasin, avec suivant le modèle des bons cadeaux à la clé. Ces journées ont la particularité d’impliquer également les salariés d’Orange, qui sont mobilisés pour sensibiliser le grand public sur ce thème. En effet, la collecte et le recyclage des mobiles comporte à la fois des avantages écologiques et sociaux : les portables en état de marche sont reconditionnés en France par une entreprise d’insertion, tandis que les composants des appareils hors d’usage sont récupérés et recyclés.

 

Chez Lush, les pots s’appellent Reviens 

Chez le fabriquant de cosmétiques Lush, c’est une offre permanente qui est proposée en magasin : pour 5 pots vides rapportés, un masque pour le visage est offert aux clients. Les pots sont ensuite recyclés ou réutilisés pour créer des œuvres d’art.

 

Coca-Cola

Le roi du soft-drink Coca-Cola organise lui aussi des opérations de récupération. L’esprit est un peu différent des opérations précédentes, puisqu’il s’agit surtout de sensibiliser le grand public aux questions de recyclage des bouteilles dans le cadre d’évènements comme les salons ou les festivals. Mais le principe reste le même : chacun rapporte ses bouteilles plastique vides sur le stand dédié, et reçoit en échange une casquette, un sac ou un t-shirt, en fonction du nombre de bouteilles ramenées.

 Opé recyclage coca cola 300x201 La récup’ est à la mode

 

Bien d’autres marques et enseignes, comme par exemple Foot Locker, Bata, Guy Degrenne, Monoprix, Célio ou encore Auchan ont mis en place récemment ce type d’offre.

 

 

Ces opérations connaissent un vrai succès auprès des marques et souvent auprès de leurs clients, car elles comportent de réels avantages :

- elles permettent de sensibiliser le grand public sur un des sujets phares du développement durable, à savoir le fait de limiter nos déchets en donnant une seconde vie à nos objets

- elles fournissent aux marques un thème de communication porteur de valeurs et de sens

- elles créent du traffic en magasin, et incitent à l’achat de produits neufs dans le cas où des bons d’achats sont offerts, ce qui contribue à augmenter le chiffre d’affaires

- lorsque des associations sont impliquées, comme par exemple avec La Halle ou Marks&Spencer, elles bénéficient directement de ces opérations, ce qui leur permet de mieux financer leurs activités.

 

 

En revanche, même si sur le principe il est toujours intéressant de communiquer sur un thème qui permet de faire prendre conscience au grand public de l’importance de réutiliser ou recycler leurs objets, voici quelques conseils pour éviter de tomber dans le greenwashing :

- attention à ne pas transformer ce type d’opération en incitation à consommer plus et à renouveler le contenu de ses placards encore plus souvent (il ne faut pas que le remède soit pire que le mal !)

- conserver une juste mesure dans la communication, et veiller à la proportionnalité des messages (pas de « Nous sauvons la planète !» pour quelques produits recyclés…)

- plutôt que d’organiser une simple opération ponctuelle, autant essayer d’inscrire ces thématiques dans une vraie politique à long terme pour l’entreprise

- dans la mesure du possible, instaurer un véritable partenariat avec les associations concernées, pour s’assurer de ce qui convient à leurs vrais besoins, et pour s’adapter à leurs contraintes logistiques

- se fixer des objectifs de quantités de produits récupérés ou recyclés, pour se donner les moyens d’avoir un effet réel, et éviter d’être dans une simple posture de communication

- enfin, donner au consommateur la possibilité de s’impliquer davantage s’il le souhaite, par exemple en lui indiquant comment aider directement l’association concernée grâce à des dons ou à du bénévolat.

Commentaires (3)

 

  1. Céline dit :

    Super article, et tout à fait d’accord avec la dernière partie sur les conseils anti-greenwashing… je partage au plus vite :)

  2. Katia dit :

    Merci Céline ! :-)

  3. Katia dit :

    Encore un exemple de vide dressing solidaire, avec l’opération de Burton Of London au profit des Restos du Coeur :
    http://www.docnews.fr/actualit.....15161.html

Ecrire un commentaire

Recherche

Abonnez-vous


RSS

Twitter

Facebook

Articles Populaires