Naissance de l’Association pour une communication plus responsable : une interview de Sauveur Fernandez

Sauveur Fernandez Naissance de l’Association pour une communication plus responsable : une interview de Sauveur Fernandez
Créateur du site L’Éconovateur,  Sauveur Fernandez est expert indépendant depuis plus de 10 ans en produits écologiques-biologiques, éco-innovation et marketing durable. Pionnier français des principes de la communication responsable, il est membre fondateur des Publicitaires éco-socio-innovants et membre actif du collectif AdWiser. A l’occasion de la naissance de l’Association pour une communication responsable, dont il est le président, nous lui avons  posé quelques questions.

 

Pouvez-vous nous présenter en quelques mots votre association ?

Les Publicitaires éco-socio-innovants furent crées début 2008 de façon informelle par 9 patrons d’agences sur l’initiative de Laurent Terrisse (Agence Limite) et d’Alexandre Pasche (Eco&Co).

La mission première de ce collectif était de freiner le développement de « l’écoblanchiment publicitaire » (appelé aussi greenwashing) qui nous paraissait dangereux tant pour les agences de publicité que pour les annonceurs. Il fallait selon nous, pour le contrecarrer, aller au delà d’une simple « auto-régulation entres amis ».

Il fallait bien sûr dépasser la seule dénonciation qui est plutôt le rôle des associations environnementales. C’est pourquoi nous avons créé :

-          de nouvelles méthodes de travail plus vertes et responsables, notamment Les 4 piliers de la communication responsable ,

-          la participation directe aux travaux Afnor d’application d’ISO 26000 aux métiers de la communication,

-          des événements et contributions pour diffuser les principes de la communication responsable : barcamps (anti-conférences), colloques, articles.

Depuis septembre 2011, le collectif des Publicitaires éco-socio-innovants, est devenu l’Association pour une communication plus responsable avec une structure loi 1901. Précisons que nous sommes le seul regroupement de professionnels du secteur dont les membres fondateurs sont composés de praticiens (Agence LIMITEEco&CoICOMInoxiaL’éconovateurRendezVous RP).

 

Qu’est-ce qui vous a amené à créer cette association ?

En se constituant en association, le collectif sort de l’adolescence et va pouvoir mieux s’organiser, mobiliser davantage et peser plus efficacement en tant qu’organisation de professionnels engagés dans les instances officielles. L’Association veut être un «Think tank»,  réservoir d’idées innovantes et une force concrète de proposition.

 

Quel a été l’accueil des agences et des professionnels de la communication vis-à-vis de votre démarche ?

L’accueil est plutôt enthousiaste si on se réfère aux 770 membres inscrits sur le site du collectif et à la centaine de membres inscrits en 3 semaines sur le nouveau site associatif ! Les revues professionnelles (Stratégies, CB News, etc.) et la presse économique suivent et relaient notre évolution. Seule réserve : l’attitude des patrons de grosses agences qui, à quelques exceptions près, ont du mal à comprendre que nous œuvrons pour l’avenir et le développement durable de la profession.

Nous sommes convaincus de redonner au secteur de la communication ses lettres de noblesse. La crise systémique actuelle annonce la fin d’une consommation aveugle et effrénée. Les façons de faire la publicité ne peuvent plus être les mêmes que dans les années 1980, pendant lesquelles on n’avait pas encore pris conscience de l’impasse du gaspillage de ressources naturelles ! La communication doit devenir vraiment responsable et accompagner cette prise de conscience.

 

Vous avez récemment publié un texte intitulé « Programme pour réformer globalement et radicalement les pratiques du secteurs de la communication et de la publicité ». Quel est votre  objectif à travers ce texte ?

Notre objectif est de sensibiliser les partis politiques et les instances officielles aux enjeux d’un secteur qui influe beaucoup sur les comportements et sur la vie sociale.

Si nos propositions peuvent paraître à priori trop ambitieuses, elles correspondent en fait à des mesures déjà en place avec succès dans différents pays d’Europe (par exemple, en Belgique et au Luxembourg la publicité est interdite avant, pendant et après les programmes pour enfants ; en Norvège les arguments écologiques sont interdits aux secteurs les plus polluants, etc).

  

Qui peut adhérer à l’association et quels avantages y a-t-il à adhérer ?

Tous les  professionnels de la communication peuvent adhérer : dirigeants ou salariés, chez l’annonceur ou en agence, consultants, free-lance, étudiants, journalistes, chercheurs. Ils pourront ainsi :

  • participer à l’élaboration des textes, plateformes politiques, actions et projets publics,
  • concrétiser et valoriser leur engagement auprès de leurs parties prenantes,
  • profiter d’une veille régulière sur les questions de la communication responsable.

Notre volonté est de faire adhérer les agences les plus éco-socio-innovantes avec un véritable système collaboratif qui fasse « tache d’huile » dans la profession.

 

Quelles sont vos projets à court et moyen terme ?

Nous présenterons une version définitive de notre Programme pour réformer globalement et radicalement la publicité pour les élections présidentielles de 2012. Nous avons bon espoir qu’une partie de nos propositions soient reprises !

  

Plus d’infos : http://collectifcomresponsable.fr/

Pour accéder au texte du « Programme pour réformer globalement et radicalement les pratiques du secteurs de la communication et de la publicité », cliquez ici

Commentaires (2)

 

  1. Yves dit :

    Les objectifs nobles de cette association nouvellement créée me poussent à savoir s’il est possible pour les africains d’y adhérer.
    Merci pour votre reponse

  2. Katia dit :

    Pour cela il faut leur demander directement ! :-)

Ecrire un commentaire

Recherche

Abonnez-vous


RSS

Twitter

Facebook

Articles Populaires