Les attentes des Français face au développement durable

green earth 300x224 Les attentes des Français face au développement durable

L’institut BVA vient de publier les résultats d’une étude qui analyse les perceptions et attentes des Français en matière de développement durable. Une deuxième étude a également été conduite auprès des chefs d’entreprise, afin de mettre en parallèle les actions et attentes de chacun, qui ne vont pas toujours dans la même direction !

_

D’après cette étude, les citoyens sont manifestement tiraillés entre leurs aspirations individuelles et l’intérêt général : au niveau global, ils expriment le souhait d’un rééquilibrage des enjeux en faveur des dimensions sociales et environnementales. En revanche, dès que l’on aborde les aspirations personnelles des citoyens à court terme, la hiérarchie des priorités change, avec un recentrage sur les éléments individuels : leur santé et de celle de leurs proches et l’amélioration de leur niveau de vie.

Globalement, les Français sont plutôt inquiets pour l’environnement : 52% d’entre eux se déclarent pessimistes quant à l’avenir de la planète, contre seulement 18% d’optimistes ! Pour empêcher sa détérioration, changer les modes de vie (77%) apparait plus souvent efficace aux yeux des Français que le progrès technique (43%). Près de 85% des Français déclarent d’ailleurs agir personnellement et concrètement pour le développement durable, à des niveaux assez variables qui vont des éco-gestes individuels simples jusqu’à une modification substantielle de leurs modes de vie. L’éco-consommation (25%) et l’efficacité énergétique (24%) constituent les défis qu’ils jugent prioritaires.

Les Français expriment une certaine défiance vis-à-vis de l’Etat et des entreprises dans leur capacité à faire avancer les choses en matière de développement durable. Alors que 51% des personnes interrogées pensent que c’est l’Etat qui devrait intervenir en priorité, seuls 18% lui accordent leur confiance pour faire avancer les choses dans ce domaine. D’autre part, seulement 46% des Français (contre 43% d’avis contraire) considèrent que les entreprises ont réalisé des efforts importants en faveur du développement durable. Les secteurs perçus comme les moins actifs sont les laboratoires pharmaceutiques, le secteur IT & Telecoms, et enfin les entreprises de la banque et de l’assurance.

_

Il est intéressant de noter que les entreprises elles-mêmes semblent avoir conscience de la portée limitée des actions qu’elles ont mises en place, puisque lorsqu’on interroge des chefs d’entreprises, ils sont seulement 35% à estimer avoir fait des efforts importants en faveur du développement durable. Ils considèrent de leur côté que c’est en priorité à l’Etat et aux citoyens de se mobiliser ! Pourtant, la majorité de ceux qui se sont déjà engagés dans des actions de développement durable reconnaissent que cela leur a apporté de réels bénéfices, que ce soit en matière d’économies, d’amélioration des pratiques ou encore de notoriété et d’image. Il y a donc de vraies opportunités à saisir pour lancer des actions permettant de mieux répondre aux attentes des citoyens-consommateurs et créer ainsi avec eux des liens plus forts !

_

Pour télécharger les résultats détaillés de l’étude, cliquez ici

Ecrire un commentaire

Recherche

Abonnez-vous


RSS

Twitter

Facebook

Articles Populaires