La consommation collaborative

consommation collaborative La consommation collaborative

Parmi les nouvelles tendances de consommation qui se sont développées ces dernières années et qui sont favorisées par la crise économique actuelle, la consommation collaborative est certainement l’une des plus intéressantes. Elle a même été citée par le très sérieux Time Magazine comme l’une des dix idées qui vont changer le monde !

 

Cette forme de consommation peut se manifester de nombreuses manières, puisqu’il peut s’agir de louer, prêter, partager ou encore échanger des biens ou des services, tout en créant de nouvelles formes de lien social. Facilitée par le développement des réseaux sociaux et plus généralement des communautés sur internet, la consommation collaborative est actuellement en plein boom, et touche de nombreux secteurs d’activité.

 

Voici les 3 grands types de consommations collaboratives, ainsi que quelques exemples de sites internet correspondants :

 

economie de fonctionnalité 150x150 La consommation collaborative=> les systèmes qui permettent de payer pour l’utilisation d’un produit au lieu de payer pour son achat : ces dispositifs, assez proches de la location, sont également connus sous le nom d’économie de fonctionnalité.

Un exemple célèbre est celui du Velib à Paris, mais il en existe bien d’autres : des sites de locations d’objets en tous genres : Zilok (http://fr.zilok.com) ou E-loue (https://www.e-loue.com) ; des plateformes de covoiturage ou de location de voitures entre particuliers : Covoiturage (www.covoiturage.fr), Deways (www.deways.fr) ou encore Citizen Car (https://fr.cityzencar.com) ; de la location de sacs à main de grandes marques (www.sacdeluxe.fr)  ou de jouets pour enfants (www.ecojouet.fr), etc.  Dans tous ces cas, on vend l’usage d’un bien, et non pas le bien lui-même.

 

systèmes redistributifs 150x139 La consommation collaborative =>   les systèmes qui permettent de redistribuer des produits dont on n’a plus l’utilité, à travers la revente, le troc ou le don par exemple.

On trouve dans cette catégorie certains géants du secteur, comme eBay ou Price Minister, mais également d’autres sites moins connus mais en fort développement : dans la catégorie mode, il y a par exemple Vestiaire de Copines (www.vestiairedecopines.com) et Prêt à changer (www.pretachanger.fr) ; Troc de Maison (www.trocmaison.fr) pour les échange de maison pendant les vacances ;  Freecycle (http://fr.freecycle.org) pour donner (plutôt que de jeter) toutes sorte d’objets dont on ne se sert plus.

 

systèmes collaboratifs 150x144 La consommation collaborative => les systèmes qui favorisent des styles de vie collaboratifs en allant plus loin que le simple échange de produits, et en permettant de partager ou d’échanger des services, du temps, des savoir-faire, etc.

Il y a par exemples l’achat groupé de produits alimentaires directement au producteur par les réseaux Amap (www.reseau-amap.org) ou par  La Ruche Qui Dit Oui (www.laruchequiditoui.fr) ;  la possibilité de partager un déjeuner avec des personnes qui travaillent ou habitent dans le même quartier (http://colunching.fr) ;   le fait de voyager en dormant sur le canapé d’inconnus, le fameux « couch surfing » (www.couchsurfing.org) ; le financement collaboratif de projets, connu sous le nom de « crowdfunding » (www.wiseed.fr) ; le partage de lieux de coworking (http://lacantine.org/) ; l’échange de services divers entre particuliers (www.troc-services.com , www.peuplade.fr). Bref, les possibilités sont infinies !

 

 

Le développement de ces nouvelles formes de consommation a clairement été favorisé par la crise et  par la recherche de produits et services moins coûteux. Mais la nécessité de protéger l’environnement en utilisant moins de ressources naturelles et en diminuant les quantités de déchets produites, et la recherche d’un autre modèle de consommation et d’un lien social renouvelé, en particulier au niveau local, expliquent également le succès rencontré par la consommation collaborative. Il s’agit en effet d’une consommation plus responsable et plus durable, mais qui laisse la place au plaisir de consommer, de rencontrer, d’expérimenter. A tel point que certains parlent déjà du jour où l’on regardera en arrière en se demandant quelle était cette époque étrange où l’on ressentait le besoin de posséder autant de choses alors qu’il nous suffisait de les partager !

 

Si cette tendance se confirme, elle aura à l’évidence de forts impacts sur les grandes marques et sur leurs business modèles. A tel point que certaines d’entre elles commencent déjà à s’adapter, afin d’essayer de remporter une part du gâteau : Peugeot a ainsi lancé dès 2009 sa plateforme « Mu », qui propose la location de véhicules pour les particuliers en fonction de leurs besoins du moment (www.mu.peugeot.fr). Et le BHV a organisé le mois dernier dans son magasin parisien une opération intitulée « Le Vide Dressing du Bazar », qui proposait à ses clientes d’amener leurs vêtements d’occasion pour les revendre en magasin lors d’une journée spéciale.

 

A l’heure où les consommateurs font de moins en moins confiance aux marques et aux grandes entreprises, la consommation collaborative mise sur la confiance et les échanges entre les individus. C’est probablement le début d’une vraie révolution dans nos manières de consommer, qui nécessitera une adaptation radicale de l’offre, ainsi que des techniques marketing appropriées !

 

 

 

Pour en savoir plus :

- Allez voir le blog d’Antonin Léonard, site de référence en France sur la consommation collaborative : http://consocollaborative.com . Vous y trouverez notamment une liste complètes des sites web existants dans ce domaine.

- Lisez le livre « What’s mine is yours – the rise of collaborative consumption » de Rachel Botsman et Roo Rogers, dont les images de cet article sont extraites.

- Visionnez la conférence organisée début novembre à Paris sur la consommation collaborative dans le cadre des Beesdays : http://beesday.com

 

Commentaires (5)

 

  1. [...] -Marketing durable : La consommation collaborative. [...]

  2. [...] C’est probablement le début d’une vraie révolution dans nos manières de consommer, qui nécessitera une adaptation radicale de l’offre, ainsi que des techniques marketing appropriées ! La consommation collaborative | Marketing Durable [...]

  3. Esmeralda dit :

    il existe http://www.yakasaider.fr qui permet l’entraide et l’échange des services entre particuliers

  4. Wedigup dit :

    Bonjour, juste pour partager cette récente vidéo pour ceux qui s’intéressent à la consommation collaborative :) http://dai.ly/AoSiGo. Merci pour les infos.

  5. sharedparking dit :

    Dans l’esprit conso collaborative, on peut citer http://www.sharedparking.fr, site de partage de places de parking entre particuliers.

Ecrire un commentaire

Recherche

Abonnez-vous


RSS

Twitter

Facebook

Articles Populaires